Les événements créés et produits par Ciné Patrimoine Concept

Vous trouverez sur cette page :
Le planning des événements par villes,
Le ciné-concert « Le Mystère Picasso », le ciné-concert « Les Diaboliques remix »,
Le Clouzoscope interactif, le documentaire « Le Scandale Clouzot »,
L’exposition « Clouzot et les arts plastiques, une suite contemporaine »,
La rétrospective Clouzot en salles.

 

Planning par villes 

 

Du 11 octobre au 18 janvier / Musée d’Agesci à Niort / Exposition HG Clouzot, portrait d’un réalisateur en oeuvre / et du 3 novembre au 10 janvier / Moulin du Roc à Niort / Rétrospective Clouzot / tous les films avec présentation par des cinéastes

Depuis le 8 novembre 2017 / Ressortie intégrale des films en salles / Rétrospective à Paris et en régions par Les Acacias distribution. En tournée pendant l’année 2018./ Les villes : Paris (Louxor, Mac-Mahon et Champo), Nancy, Caen, La Rochelle, Grenoble, Le Havre, Nîmes, Strasbourg.​…

Du 17 novembre au 17 décembre /  Perpignan / Le Mystère Picasso + Rétrospective Intégrale au Cinéma Le Castillet et à l’Institut Jean Vigo avec présentation par des personnalités du cinéma et des historiens

 

2018 /


Valence, du 24 au 30 janvier 2018. Le Lux. rétrospective des films, 2 ciné-concert, le mystère picasso et les diaboliques remix, et un documentaire : le scandale clouzot.

Paris, musée Picasso / dimanche 21 janvier à 15h30 / Le mystère Picasso, ciné-concert inspiré du film, créé par Francois Régis.

Perpignan, Festival Confrontation du 10 au 15 avril 2018
Mercredi 11 avril à 16h : conférence + projection Les Espions de Clouzot + court-métrage Les Espions de Théo Willems – séances publique suivie d’une rencontre avec le public

Valence, du 4 mai au 30 juin. Le Lux. / Une suite contemporaine. Exposition d’artistes contemporains.

Enghien-les-bains, le 25 mai / ciné-concert « mystère picasso« .

 

Ciné-concert / Le mystère Picasso

Bande-Annonce officielle :

Bande-annonce Ciné-concert "Le Mystère Picasso" de François Regis

Ciné-Concert "Le Mystère Picasso" de François Regis. La bande-annonce officielle.Prochaine représentation le 25 mai 2018 au Centre des Arts d'Engien-Les-Bains

Publié par Le Mystère Clouzot, Evénements et Tournée sur mercredi 28 mars 2018

 

« Ecrire une musique nouvelle pour « le mystère Picasso », c’est offrir un spectacle vivant. 

En musicien, j’ai vu et revu ce film singulier. Le voir c’est l’aimer sans jamais le comprendre vraiment tant il échappe aux logiques cinématographiques habituelles. 

Le film de Clouzot n’est pas un documentaire monographique ; c’est un film à suspens, virtuose, ambigu, le portrait complexe et contradictoire de Picasso. Le cinéaste montre le peintre génial, s’engageant physiquement dans son oeuvre, comme dans un combat. Il peint dans un faux direct, montre l’enchaînement des actions, depuis la toile blanche jusqu’au trait, au dessin, à la couleur enfin, dans une danse sans fin des formes. Le peintre renie parfois sa première intention, engage son dessin dans une direction avant d’en changer radicalement. Les deux artistes interrogent ensemble l’acte de création artistique, offrant aux spectateurs une expérience inédite : vivre 80 minutes avec un artiste en production où à chaque minute, le mystère s’épaissit, tant le processus de création importe autant que le résultat

Notre proposition musicale est à cette image : elle crée « une petite flamme placée sous l’écran pour l’aider à s’embraser »  (A.Copland). La partition s’engage dans une esthétique avant d’en contourner les codes, superpose des sons à priori contradictoires avant qu’ils ne se caressent. Les musiciens sont en direct, ils entourent le film, jouent avec lui. Cette version sonore du « Mystère Picasso » est un jeu sur l’espace de représentation, sur le temps qui fuit, la matière qui se transforme, et l’énergie dont font preuve Clouzot et Picasso à l’écran.

Filent des épisodes : les percussions délicates et endiablées, la clarinette caressante et mordante, le violoncelle profond ou lunaire, le piano enveloppant ou grinçant ainsi que les sons électroniques inédits réalisés en temps réel. Ils dialoguent entre eux comme ils parlent avec les images, en contrepoint. Ils leur donnent une autre dimension, une nouvelle respiration, prenant tout leur temps pour servir le film, le révéler dans sa modernité, faire spectacle. 

François Regis

 

« L’énergie de la musique contre l’énergie extraordinaire du dessin de Picasso. Un essai musical qui reste accessible au grand public avec un niveau de réalisation et d’élaboration se rapprochant de la musique savante, et qui permettra de (re)découvrir le film de Clouzot  Le Mystère Picasso sous un jour nouveau.

La musique de l’ensemble du film sera composée d’instruments acoustiques : un violoncelle, une clarinette, des percussions, un piano,  ainsi qu’un ensemble électronique avec clavier, dispositif modulable en fonction de l’espace scénique. »

François Regis.

François Regis est pianiste et compositeur. Il est diplômé du Conservatoire et de l’Ecole Normale de Musique de Paris et a complété sa formation à l’IRCAM. Il a notamment suivi les enseignements d’Yvonne Loriot-Messiaen, Lazar Berman, Gyorgy Ligeti, Tristan Murail, Gyorgy Kurtag ou Marco Stroppa. Spécialiste d’improvisation et de spectacles pluridisciplinaires, il est considéré pour son travail d’abolition des frontières entre musiques savantes et populaires, conjuguant musiques électroniques et instruments classiques. Il donne de nombreux concerts et créations à travers l’Europe et aux Etats-Unis, a dirigé le Festival Francis Poulenc et est actuellement directeur artistique de l’ensemble ECCE à Paris.

Le ciné-concert Le Mystère Picasso est une présentation CPC, le Centre des Arts d’Enghien-les-bains et le Lux scène nationale de Valence, avec le soutien de la SACEM . Pour cette composition électro-acoustique, François Regis s’associe les talents d’Olivier Pasquet (IRCAM) et Jean Lochart.

 

Ciné-concert / Les Diaboliques remix

 

”La relation entre le son et l’image est depuis toujours notre matière première. En tant que compositeurs de musiques de films, nous sommes en permanence liés à l’image à accompagner, soutenir, révéler ou orienter. Le projet que nous présentons ici est de recréer un autre film dont la matrice est le film Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot, selon la méthode originale suivante:

Déconstruction du récit original par un montage experimental: le film Les Diaboliques est découpé et remonté.   Composition et dramaturgie musicale: une bande son est composée.  Ecriture d’une narration onirique comme conducteur narratif.  Exécution Live du film ‘Les Diaboliques Remix’ : projection du film, texte, musique et bruitages en direct.”  Hugues Sanchez et Alvaro Martinez, compositeurs.

Hugues Sanchez est compositeur de musique pour l’image. Il compose pour Dior, France Info, Arte, Nissan … et construit des projets multimédia pour le « Festival de Cannes », La Cinémathèque française, les « Nuits Blanches » à Paris ou  encore le documentaire « 6.000.000 d’autres » de Yann Arthus Bertrand … En 2016 sort son Album Lux et réalise des « Cinémix Experimentaux » sur des films de Saul Bass. Il travaille actuellement pour le Centre de Création Contemporain Olivier Debré à Tours.  Alvaro Martinez a suivi des études d’instrumentiste et compositeur.  Elève au conservatoire de Madrid, il compose déjà pour plusieurs compagnies de danse et de films documentaires, et tourne en Espagne, Italie, Turquie, Mexique et Indonésie. Il s’installe à Paris en 2004, pour se consacrer à la composition. Il diversifie aujourd’hui ses activités: musique contemporaine, direction d’orchestre,  musique de film et sound design.

Expo / Le Clouzoscope interactif

 

Le Clouzoscope interactif plonge le visiteur dans les plis et replis de l’œuvre de Clouzot. Avec ce dispositif, vous devenez acteur d’une œuvre numérique. L’installation créée à partir d’extraits de films de Clouzot invite à se déplacer pour réorganiser instantanément des séquences cinématographiques. Il en résulte des compositions filmiques et musicales sans cesse renouvelées. L’œuvre d’Henri-Georges Clouzot se transforme ainsi en matrice générative de formes aléatoires, permettant la continuité du sens, réactivée de manière pertinente par les possibilités technologiques qu’offre notre époque. Une immersion singulière dans un territoire où la poésie surréaliste, le cinéma et l’art numérique se rencontrent de façon inattendue.” Sam Quentin.

Le Clouzoscope Interactif

"Le Clouzoscope interactif" de Matthieu Tercieux et Sam Quentin. Une expérience ultra moderne et interactive, tout l'été, à Niort, au Pavillon Grappelli (1)

Publié par Le Mystère Clouzot, Evénements et Tournée sur jeudi 27 juillet 2017

 

Documentaire / Le Scandale Clouzot

 

Réalisé par Pierre-Henri Gibert (photo). Produit par Ciné Patrimoine Concept et Talweg Production, il sera diffusé par Arte le 15 novembre 2017, et figurera comme bonus du coffret DVD « Henri-Georges Clouzot, l’essentiel » chez TF1 Studio. Avec Le Salaire de la peur, Les Diaboliques , Quai des orfèvres , Henri-Georges Clouzot a été un maître du suspense et a su faire des névroses humaines un spectacle palpitant. Clouzot est un auteur iconoclaste, l’un des rares à avoir réussi la fusion entre une culture française d’étude des personnages et une culture anglo-saxonne du grand spectacle. En se penchant sur sa vie romanesque et son œuvre, on découvre un homme insaisissable, touche-à-tout, inventif. Faire le portrait d’Henri-Georges Clouzot, c’est faire le portrait d’un visionnaire, d’un agitateur, d’un artiste contre le système. En son temps, Clouzot avait brouillé lui-même les cartes en se créant une image publique sulfureuse : celle d’un tyran.

Débarrasser Clouzot de sa légende pour lui substituer une analyse plus contrastée, c’est tout l’objet de ce portrait. A la façon dont il suivait le pinceau de Pablo Picasso pour comprendre ce qu’il avait dans la tête, l’objectif est de suivre cet homme d’action dans sa vie aventureuse, dans son geste créatif, pour voir se dessiner ses principaux traits de caractère, ses obsessions, son mode de fonctionnement avec les acteurs, et souligner à chaque fois, grâce au témoignage de cinéastes et artistes contemporains, ce qui fait sa spécificité sur le plan artistique, et quel héritage il nous laisse. Le film sera diffusé sur Arte le 15 septembre,  présenté en sélection au Festival Lumière 2017, et projeté en avant-première à Niort, au Moulin du Roc, le 9 novembre.

Interview de Mr Gibert sur france inter : https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-23-janvier-2018

 

 Exposition / Une suite contemporaine

 

Clouzot vu par les artistes plasticiens / « Honorer le rapport intense de Clouzot avec l’art de son temps en donnant une « suite contemporaine » à cette dilection. Faire travailler treize artistes contemporains  sur l’univers de Clouzot, tous médiums confondus. Privilégier une lecture originale émanant de créateurs plasticiens dont la culture cinématographique est ultérieure à l’ère Clouzot. Chaque artiste sollicité par le commissaire se verra proposer la réalisation d’une œuvre inédite en rapport direct avec l’univers cinématographique de Clouzot. Il recevra pour cela une Bourse à la création et une aide à la production. L’évocation des grands thèmes chers à Clouzot – le mystère, l’angoisse, la noirceur morbide, la trahison, la jalousie, la relativité, l’amour fatal, la folie, la pulsion paranoïaque, le voyeurisme… – se fera pour chaque artiste et s’incarnera pour chaque œuvre, autant que faire se peut, à partir d’un seul film de Clouzot. » . Paul Ardenne, commissaire de l’exposition. L’exposition présente les œuvres de 13 artistes plasticiens de renom. Avant de tourner, elle sera accueillie à partir du 17 novembre prochain et pour 2 mois, à La galerie Topographie de l’art, rue de Thorigny à Paris.

Les artistes : FRANCOIS BOISROND, en relation avec les tournages de Clouzot,
TÏA-CALLI BORLASE, en relation avec « Quai des Orfèvres » (1947)
MIGUEL CHEVALIER, en relation avec « La Prisonnière » (1968)
AURELIE DUBOIS, en relation avec « La Prisonnière » (1968)
PHILIPPE DUPUY  (Grand prix d’Angoulême 2008) en relation avec « Le Mystère Picasso » (1955)
ORSTEN GROOM, en relation avec « Le Mystère Picasso » (1955)
ANGE LECCIA, en relation avec « Les Espions » (1957)
CLAUDE LEVÊQUE, en relation avec tous les films sur le thème du délabrement,
FILIP MARKIEWICZ, en relation avec « Le Salaire de la peur » (1953),
ALEXANDRA MAS, en relation avec tous les films sur le thème de la vision de la femme chez Clouzot,
MYRIAM MECHITA, en relation avec « Les Diaboliques » (1955),
FRANK PERRIN, en relation avec « L’Enfer » (1964, inachevé)
AGNES PEZEU, en relation avec « La Vérité » (1960)


L’exposition sera mise en musique par  François Regis et le duo Hugues Sanchez
et Alvaro Martinez
Cette exposition, produite par CINE PATRIMOINE CONCEPT, a été rendue possible grâce au partenariat financier de INTERCONSTRUCTION, et à l’invitation de la galerie TOPOGRAPHIE DE L’ART

 

 

Ressorties en salles

 

Ressortie par Les Acacias distribution, des films suivants de Clouzot dans leur version restaurée 4k :
L’Assassin habite au 21 / Le Corbeau / Quai des Orfèvres / Manon / Retour à la vie / Brasil (court-métrage inédit) / Miquette et sa mère / Le Salaire de la peur / Les Diaboliques / Le Mystère Picasso / Les Espions / La Vérité /
La Prisonnière.
+
En partenariat avec l’ADRC et l’AFCAE : édition d’un document d’accompagnement, tournée de conférences de Noël Herpe en régions et co-production avec Ricochets Productions d’un avant-programme « Henri-Georges Clouzot, Echos ».

LE MYSTÈRE CLOUZOT

L'intégrale des films d'Henri-Georges Clouzot en version restaurée dans toutes les bonnes salles de cinéma!

Publié par Les Acacias Distribution sur lundi 13 novembre 2017

La ressortie des films de Clouzot, préalable indispensable à une (re)découverte de son œuvre, impliquait d’entreprendre les restaurations nécessaires. Ciné Patrimoine Concept a stimulé et assisté les détenteurs de droits dans cette démarche, notamment par la création de dossiers culturels sur les films (800 000 € de subventions du CNC obtenus pour la restauration des films présentés). En accompagnement de la ressortie intégrale en salles par Les Acacias qui se déploiera en France à compter de novembre prochain, et devant l’enthousiasme et l’inspiration que Clouzot suscite, des créations se sont développées, qui s’inscriront dans une véritable « tournée » d’événements artistiques, accueillis par des Scènes nationales, musées, instituts, cinémathèques, salles de cinéma, ciné-clubs et autres festivals à travers toute la France. D’ores et déjà cette année Niort, la ville de naissance de Clouzot, et Perpignan ainsi que Enghiens-les-Bains et Valence pour 2018 comptent parmi les partenaires.